L’économie d’eau est un enjeu majeur. La gaspiller est une folie et un luxe dont on devrait se passer. Heureusement, de nombreuses innovations technologiques sont là pour nous aider dans ce chantier prioritaire. En voici quelques unes.

Image extraite du documentaire Netflix «Brave Blue World»

Chicago possède la plus grosse station d’épuration au monde. Chaque jour, elle reçoit trois milliards de litres d’eau et pourrait remplir une piscine olympique toutes les 12 minutes. L’enjeu principal de la ville est de récupérer le phosphore qui stimule la croissance des algues et autres plantes partout où il se déverse. Et donc donc dans les canaux également, qui peuvent se boucher. Or le phosphore est un élément clé de l’ADN et ainsi une ressource essentielle à la vie et aux cultures. Une pénurie mondiale de phosphore est à craindre aux alentours de 2035. Le phosphore (dont le phosphate est issu) ainsi récupéré est mélangé notamment avec du chlorure de magnésium et produit de l’engrais, qui peut naturellement être commercialisé. En outre, c’est un engrais progressif qui est ainsi synthétisé. Et qui génère des revenus.

Les eaux usées contiennent également de l’azote en grande quantité, en plus des déchets organiques (nourriture), des bactéries en grand nombre, des fragments inorganiques (céramique), de petits animaux (protozoaires), des gaz (méthane) et des toxines (pesticides). Le cœur du procédé consiste donc à injecter du chlorure de magnésium pour obtenir de la struvite. La struvite, ainsi nommée en l’honneur du minéralogiste et diplomate russe d’origine allemande Heinrich von Struve est ensuite extraite puis lavée, égouttée et séchée avant d’être conditionnée. Puis commercialisée sous forme d’engrais donc. De plus en plus d’entreprises et diverses organisations adopte cette technologie.

Au niveau domestique, une start-up néerlandaise propose désormais aux particuliers de recycler les eaux des lave-linges, douches ou même toilettes. Hydraloop se présente comme une solution durable aux économies d’eau. En règle générale, toutes les eaux rejetées par les particuliers peuvent être recyclées et réutilisées. Que ce soit l’eau des chasses d’eau ou des machines à laver, une fois nettoyées, elles redeviennent propres à la consommation (1).

Hydraloop est un petit appareil qui vient se brancher sur la plomberie de votre habitation. Il permet de réutiliser les eaux usées et donc d’économiser des milliers de litres d’eau chaque année. Hydraloop est en fait un petit centre de traitement des eaux à domicile. Il va donc traiter les eaux usées. Tout d’abord, en séparant les matières solides des matières liquides. Puis l’eau filtrée est traitée chimiquement pour éliminer les éléments en suspension (2). La troisième phase consiste à traiter l’eau avec un bioréacteur et des rayons UV. Une fois l’eau parfaitement désinfectée, elle est réinjectée dans le réseau d’eau potable. Selon les informations du site Engadget, ce dispositif permettrait à une famille de quatre personnes d’économiser 75 000 litres d’eau par an

La nature ne gaspille aucune goutte d’eau sur la planète. Que cela nous inspire.

  1. https://www.hydraloop.com/fr
  2. https://www.neozone.org/innovation/hydraloop-un-systeme-de-filtration-pour-les-particuliers-qui-recycle-les-eaux-usees-en-eau-potable/
3 min 261